Les petits déjeuners XPLOR

 
Notre dernier petit-déjeuner Xplor France, a eu lieu le 27 novembre 2014 
 
Comment le Marketing digital revisite-t-il le document et ses métiers ?

 

 

Tout comme la plupart des entreprises, le marketing est bousculé par le digital. Transformation, évolution, révolution … à chacun son terme. Aujourd’hui, le marketing digital se décline en contenu, en automation, en « neuro », en mobilité et parfois il se retrouve dans les nuages. Il est polyforme s’adaptant aux medias et surtout il revisite le document et influence les métiers qui le créent, produisent et le diffusent.

 

Xplor France a demandé à quelques experts du marketing et de la communication de nous éclairer sur ces phénomènes et nouvelles pratiques afin de nous aider à mieux appréhender leurs impacts sur le document et nos métiers. Ainsi, nous sommes particulièrement honorés de compter parmi nos intervenants :

 

    ü  Frédéric Massy – ADOBE – EMEA Marketing Director

    ü  François Bancilhon – DATA PUBLICA - CEO

    ü  Thierry Bayon – MARKETOR – SaaS Guru

    ü  Vincent Tessier – LAPLACEMEDIA - Head of Mobile & blogguer sur marketingmobile.co

 

Un petit-déjeuner unique auquel nous avons le plaisir de vous convier pour échanger entre professionnels fournisseurs et utilisateurs du « néo-document ».

 

Jean-Pierre Blanger et Didier Delhaye

Administrateurs Xplor France

le 24 octobre 2014 
 
************************************ 
  
26 Juin 2014...
 
Sous la Révolution Française, alors que 400 millions d'Assignats sont émis, la crainte de faux est réelle.
Aujourd'hui, alors que le volume de documents nous submerge, il est légitime de se poser les questions suivantes:
 
Quels documents sécuriser ? Pourquoi ? Et qui paye pour cela ?
 
 
 
Que c’est court un petit-déjeuner lorsqu’on est entouré de personnes passionnées et passionnantes ! Qu’il était animé ce débat autour de la sécurité du document ! Nous aurions pu continuer facilement jusqu’au bout de la nuit (ce qui fait tard pour un petit déjeuner je vous l’accorde).

Il faut bien l’avouer, depuis l’arrivée des documents numériques, on a multiplié les moyens de sécuriser les documents et s’y retrouver dans la « chaîne des acteurs de la confiance » n’est pas toujours un exercice facile.

Souvenez-vous, je vous avais proposé qu’on se retrouve pour en parler autour d’un café au Procope.

 

Pour ceux qui n’ont pas pu venir (honte sur eux), voici ce qu’ils ont raté :

-         Tout d’abord, UN LIEU : Le Procope, le plus ancien café du monde. Lieu de rencontre de la vie littéraire et philosophique du 18e et 19s, c’est l’endroit d’où ont jailli toutes les grandes idées révolutionnaires, notamment la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. 
 

-         UN PANEL D’EXPERTS DE LA SÉCURITÉ : Denis Goussé, Directeur Général  Cecurity Services ; Emmanuel Michaud, Directeur Branche Services de Confiance – Groupe Imprimerie Nationale ;  Jean-Marc Rietsch, Président Fédisa International ; Nathalie Schlang Directrice Business Unit CertEurope ; et moi-même, Florence Aigouy, Expert Éditique et Archivage Numérique dans le secteur Bancaire, chargée au nom d’Xplor France d’animer l’évènement.

 

-         DES GRANDS THÈMES : Importance et apports de la sécurité, les différents aspects de la sécurité (Authentification, Intégrité, Traçabilité, Conservation, Confidentialité), le modèle économique, la mise en œuvre, les perspectives et les freins.
 

-         DES CAS D’USAGE démontrant que la sécurité numérique existe déjà dans beaucoup  de secteurs ;  Que ce soient les échanges confidentiels entre avocats, le dépôt des candidatures à un appel d’offres ou la réservation de numéros par les garagistes via le  fichier national des immatriculations. Un constat : ceux qui l’ont adopté ne reviennent pas en arrière.
 Nous avons évoqué aussi ceux qui bénéficient de la sécurité sans avoir participé à son financement,  mais qui, par un échange de bons procédés, seront eux aussi amenés à apporter de la sécurité pour d’autres.

 

-         DES MOYENS, depuis la signature électronique jusqu’au cachet électronique visible - pour ceux qui veulent matérialiser les documents dématérialisés – en passant par le coffre-fort électronique, les certificats, les traces et l’horodatage. Comment ils se complètent et à quoi ils servent.

 

-         DES ATTENTES : À quand l’interopérabilité des certificats ? Le R.I.C. (Relevé d’identité Coffre-électronique) ? La Carte d’Identité Électronique ou un certificat reconnu au niveau international ? L’harmonisation des pratiques soutenues par les instances gouvernementales ? Des moyens de garantir la pérennité des solutions ? 

 

-         DE BONNES NOUVELLES :

o   On n’attend pas de grande révolution technologique ; toutes les technologies sont disponibles. Il « suffit » de trouver la solution adaptée à son besoin et d’accompagner le changement.

o   Grace à la facturation en mode SAAS et à la mise à disposition localement des solutions, toutes les entreprises, même les plus petites, peuvent disposer de moyens de sécurisation Haut-de-Gamme sans avoir à payer l’intégralité de la solution.

o   Au final, la sécurité bénéficie à l’ensemble de la société, y compris dans les échanges entre particuliers.

 

Si je devais donner mon ressenti personnel sur la sécurité documentaire, ce serait «  la sécurité est un moyen d’établir la confiance ». Pas seulement une confiance dans le document en lui-même mais aussi dans la société qui l’a produit car c’est une preuve de maturité et notamment de  « maturité numérique ». Songez à l’époque où un artisan produisait un devis sur un bout de papier. Est-ce  que vous n’aviez pas tendance à avoir moins confiance en la pérennité de son entreprise, qu’en celle de son concurrent qui faisait de beaux devis sortis d’un traitement de texte ? A l’heure du numérique, le premier plombier qui me présentera un devis avec un cachet électronique visible m’indiquera en même temps trois choses : Il gère informatiquement ses devis ; avec un peu de chance, il les conserve de façon sécurisée ; en cas de doute, il pourra prouver que le document est authentique. En d’autres termes, il s’est donné les moyens de vivre dans la société de demain.

Pour conclure, merci à tous nos intervenants ainsi qu’aux nombreux participants à cet événement.
Florence Aigouy - 27-juin-2014
 
 
 
 
************************************
VRM : Le consommateur est de plus en plus acteur de sa consommation ...
 
 

Lors de son premier petit dejeuner thématique de l'année 2014, le 16 janvier, XPLOR a présenté les premiers travaux sur un thème encore bien mystérieux : le VRM, ou Vendor Relationship Management, ou encore la Gestion de la Relation Acheteur…

 

Plusieurs spécialistes ont apporté leurs contributions et expériences (oui, déjà des "expériences"), car comme Monsieur Jourdain, certains font du VRM sans le savoir!

 

Dans le principe, le consommateur définit au préalable ses besoins au travers d'un site web; ensuite, les prestataires pouvant être concernés tentent de répondre sans forcément se dévoiler en tant que marque à cette étape.

 

Séduisant en première approche, le VRM cherche encore son modèle économique solide, ou plutôt différents modèles car il est des VRM de natures différentes qui font l'objet des réflexions XPLOR.

 

Techniquement, les outils nécessaires existent : dématérialisation, traçabilité des échanges, contractualisation en ligne,... Il reste à assembler les pièces du puzzle.

 

XPLOR n'oublie pas que la démarche VRM ne remplace pas les démarches classiques ni le CRM!

 

 

Jean-Marc JAGOU
janvier 2014

 
 
****************
 
La dématérialisation : Légendes et Réalités
 
Le 15 octobre 2013, XPLOR France, organisait  un petit-déjeuner sur le thème de la dématérialisation.
 
Vaste sujet, sans doute trop vaste pour un petit déjeuner de deux heures. C'est la raison pour laquelle le périmètre abordé a été réduit à la dématérialisation des flux sortants.
Nos intervenants ont partagé avec nous leurs retours d'expériences dans les domaines de la Banque Assurance mais également des facturiers, allant de la portabilité en passant la gestion de l'information. Ils ont apporté des éléments de réponse sur des sujets tels que :
 

·         Quels sont les réels enjeux de la dématérialisation ?

·         Pour répondre à quels besoins ?

·         Quels sont les coûts de la dématérialisation ?

·         Dématérialiser, pour communiquer autrement, développer une nouvelle relation, sans perdre le lien avec le client.

 

 Nous vous proposons de publier sur ce site un résumé des échanges d'ici quelques jours, le temps de rédiger ....
 
 
****************
 
Le document sécuritaire
 
Le 2 juillet 2013, XPLOR France a organisé, dans les salons du FOUQUET'S à Paris, un petit-déjeuner sur le thème du "Document Sécuritaire".
 
L'évènement a réuni une cinquantaine de professionnels du document, venus assister aux débats menés par les experts de la table ronde.
 
Pour mener les débats et répondre aux questions, XPLOR France avait invité :
 
  • M. Alexis Blum (membre XPLOR France, expert dans le domaine du document)
  • M. Bruno Hardy (directeur général de RedTitan France)
  • M. Pierre Larkin (Advanced Track & Trace)
  • M. Zbigniew Sagan (Advanced Track & Trace)
  • M. Jérôme Mendiela (Responsable Business Développement chez NUMEN)
  • M. Jean-Pierre Blanger (Directeur des Offres de services chez Ricoh France)

 

 Ils se sont tout d'abord attachés à définir la notion de "document sécuritaire", puis ils ont donné des axes de réflexion pour définir les besoins en la matière, les questions qu'il est bon de se poser pour lancer un projet sur le sujet, avant de nous donner un apperçu de leurs solutions en illustrant, lorsque cela était possible, leurs présentations par des retours d'expérience.