Actualités‎ > ‎Xplorations‎ > ‎DRUPA 2016‎ > ‎

DRUPA 2016- IMPRESSIONS



Les innovations de cette nouvelle édition de la DRUPA se tournent résolument sur les contrôles de qualité, avant et après composition, avant et après production.

Nous parlons des contrôles colorimétriques désormais entièrement automatisés et intégrés dans la chaine de production, mais également des contrôles d’intégrité des documents tout au long de la production allant jusqu’au chargement en GED.

Un monde du document de gestion qui converge de plus en plus vers le document marketing. Il s’agit désormais de produire de beaux documents de gestion, le document de gestion devient vendeur. Ce qui n’était qu’une perspective il y a quatre ans, est devenu aujourd’hui une réalité.

Quand l’informatique se met au service de la mécanique …

Un univers de constructeurs de plus en plus adaptatifs. Le dicton « le temps c’est de l’argent » devient une réelle motivation. Alors pour optimiser la production, tous ont travaillé sur la réduction du temps de production. La solution proposée sur la machine de Mise sou pli Fusion de BOWE Systec permet de passer en moins de 5 minutes d’un format d’enveloppe C4 à un format d’enveloppe C5, cette option est également proposée sur les mises sous pli PITNEY BOWES et KERN. Désormais le marché propose des Mises sous pli adaptées aux petites et moyennes séries, des machines plus simples, avec une prise au sol réduite. Et surtout des solutions telles que le mini bridge (alliance de RISO et BOWE) qui vous proposent une totale confidentialité dans le traitement de vos documents (plus aucune manipulation humaine du document entre son impression et sa mise sous pli).

Quand le Jet d’encre se laisse apprivoiser ….

Incontournable Jet d’encre, un univers des possibles élargi aux encres métalliques, vernies, à chaud, à froid …

Ils n’avaient rien laissé paraître, et voici en première mondiale : RISO avec une imprimante continue, à froid, une machine à peine plus grande qu’une grosse photocopieuse.

Mais devant cette multitude d’offres, il faut prendre un peu de temps, et avant de se lancer sur un projet d’impression couleur, il faut avoir clairement défini ce qui doit être imprimé, et pour quelle cible ou objectif, ces projets ne sont pas des projets à court terme.

Faire de la couleur pour remplacer le pré imprimé, pourquoi pas, mais dans ce cas il faut partir sur des solutions « rentables », impressions jet d’encre, et surtout valider le rendement, car même si les impressions Offset sont plus anciennes elles n’en sont pas moins rapides …

Et puis remplacer le logo, appelle souvent l’ajout de schémas, d’images, en bref, le remplacement de la « charte » devient presque une obligation, pour conserver une cohérence de communication entre tous les supports du document. Améliorer le visuel certes, mais surtout ajouter de la lisibilité, de l’intelligence à l’image, de la valeur au document, voire de la sécurité au document.

Garantir la pérennité d’une image …

La couleur se rapproche ici de plus en plus de ce qui était jusqu’à présent l’apanage du document marketing. Cette orientation amène les constructeurs à utiliser de plus en plus de logiciels de contrôles colorimétriques automatiques internalisés aux presses numériques. La couleur doit être alors garantie car elle est garante de l’image de marque ….

Les solutions « Color Management » sont désormais embarquées sur les imprimantes pour rassurer le producteur, mais désormais également pour assurer la portabilité du document sur plusieurs supports différents.

La sécurité par la couleur … Un nouveau concept ?

Pas si nouveau que cela ! Par sécurité nous parlons de contrôles d’intégrité et d’intégralité, mais également d’indexation automatique pour sauvegarder les données ou pour les certifier. Que vient faire la couleur dans cette logique ? Elle permet par l’identification d’un ensemble de points, ou plus simplement à partir d’une image ou d’un morceau de page imprimée (spot) de générer une clé, une adresse, un lien.  De là tout un nouvel univers de possibles s’ouvre à nous.

Traçabilité de la production… Une DRUPA résolument tournée sur cette « nouveauté » pour laquelle la France a été précoce de par les évolutions et adaptations indispensables à la mise en œuvre du contrat postal industriel. Innovation au niveau des Mises sous pli. Il y a quatre ans, seules quelques exceptions embarquaient des systèmes de contrôles de production intégrité et intégralité, aujourd’hui seules quelques exceptions n’en proposent pas.

Bien sûr, il s’agit de piloter la production, mais bien plus, il s’agit de garantir le contenu du pli, de remonter des informations statistiques, mais également de valoriser des campagnes d’envois. Nous retrouvons ici tous les moyens mis à disposition pour générer des index, des clés, des protocoles d’archivage. Et plus encore, ces données de pilotage, analysées d’un point de vue purement « production » sont une mine d’informations pour les services de R&D des constructeurs dans le domaine de l’amélioration continue de la qualité en analysant puis en réduisant les incidents machines. Ces données sont également source d’information pour l’organisation et l’anticipation des productions, car elles permettent d’avoir une réelle vision sur les délais de production, et le respect des engagements.

Pour aller plus loin sur les perspectives de ce monde du document en perpétuel mouvement, je vous propose de nous rejoindre sur XPLOR France, et de surveiller notre agenda en octobre 2016….



N Miossec - juin 2016